5 exemples de baisse de déductibilité de modèles hybrides après 2020

5 exemples de baisse de déductibilité de modèles hybrides après 2020

Pour rappel : à partir du 1er janvier 2020, le calcul pour établir la déductibilité fiscale des véhicules utilisés à des fins professionnelles va fondamentalement changer. Pour les véhicules hybrides, notamment, le taux va devenir nettement moins intéressant. Et l’on ne peut que le regretter ! Pour s’en rendre compte, voici 5 exemples concrets basés sur les nouveaux représentants de la catégorie hybride exposés au Salon de Bruxelles.

1. Ford Mondeo Clipper Hybrid

Au Salon de Bruxelles, Ford expose en première mondiale la version break Clipper de sa Mondeo hybride. Elle reprend la chaine cinématique de la version berline : un bloc 2.0l essence couplé à un moteur électrique pour un total de 187 ch et une batterie lithium-ion de 1,4 kWh. Selon les premiers chiffres avancés par Ford, ce break est homologué à partir de 101 g de CO2/km.

Taux de déductibilité fiscale jusqu’en 2020 : 90%

Taux de déductibilité fiscale après 2020 : 72%

2. Honda CR-V

Abandonnant la mécanique diesel de son prédécesseur, le nouveau SUV CR-V de Honda s’expose à Bruxelles dans version hybride essence mariant un bloc 2.0l à essence à deux machines électriques. Le CR-V Hybride développe au total 184 ch et 315 Nm de couple. La version traction affiche une homologation CO2 de 120 g/km.

Taux de déductibilité fiscale jusqu’en 2020 : 80%

Taux de déductibilité fiscale après 2020 : 63%

3. Lexus ES 300h

Pour la première fois, la Lexus ES arrive sur le marché européen. Sous son capot, on retrouve la nouvelle cinématique hybride de quatrième génération du groupe Toyota élaborée autour d’un bloc 2.5 l à essence. Dans sa version d’accès, cette grande berline statutaire de près de 5 mètres de long en profite pour afficher des émissions de CO2/km de 100 g.

Taux de déductibilité fiscale jusqu’en 2020 : 90%

Taux de déductibilité fiscale après 2020 : 72%

4. Toyota Corolla

Après la parenthèse Auris, la Toyota Corolla revient sur les devants de la scène à l’occasion du salon de Bruxelles et se présente tant en 5 portes qu’en break et en berline. Les clients peuvent aussi choisir entre le bloc hybride déjà connu élaboré sur base d’un bloc 1.8l ou s’orienter vers le nouveau bloc 2.0l hybride plus puissant. Si l’on se contente de la version 1.8l et de la silhouette à 5 portes, l’homologation CO2/km débute à 77 g.

Taux de déductibilité fiscale jusqu’en 2020 : 90%

Taux de déductibilité fiscale après 2020 : 77%

5. Toyota RAV4

Le nouveau RAV4 exposé au Salon de Bruxelles hérite de la nouvelle chaine hybride 2.5l du groupe Toyota. Dans sa version à deux roues motrices, cette variante hybride développe 218 ch et annonce une homologation CO2/km de 102 g.

Taux de déductibilité fiscale jusqu’en 2020 : 90%

Taux de déductibilité fiscale après 2020 : 72%


Publicité

Partager