[Essai] Audi A4 g-tron

[Essai] Audi A4 g-tron

Sans compromis

Audi étoffe sa gamme « carburant » au gaz naturel avec l’A4. Jusqu’ici, seule la plus compacte A3 pouvait en effet bénéficier d’une mécanique 1.4 TGI. Dorénavant, Audi propose également une motorisation CNG plus puissante pour animer son A4. Sous le capot, on retrouve cette fois un bloc 2.0l turbo assurant des prestations plus soutenues, mieux adaptées au format moyen de l’A4.

Opter pour le gaz naturel devient de plus en plus intéressant en guise d’alternative aux mécaniques diesel décriées à cause de leurs émissions. Les moteurs au GNC contiennent en effet non seulement mieux leurs émissions de CO2/km mais émettent également moins de particules fines et d’oxydes d’azote. Pour rappel, le CNG est simplement du gaz naturel (comme le gaz de ville alimentant les cuisinières ou les chauffages domestiques) mais comprimé afin d’être embarqué en quantité suffisante dans une voiture. Mais également pour permettre d’accélérer les manœuvres de ravitaillement à la pompe. Un plein ne prend alors quasiment pas plus de temps que pour remplir un réservoir avec du carburant classique. Chez Audi, les modèles fonctionnant au gaz naturel sont étiquetés « g-tron ». Audi a lancé la première version g-tron sur base d’un moteur à essence quatre cylindres 1.4 TFSI légèrement modifié pour fonctionner au gaz naturel. Un moteur proposé sur l’A3. Le système avait, à l’époque, été soigneusement intégré afin de le rendre très convivial pour l’automobiliste. Sur le tableau de bord, par exemple, on retrouvait ainsi une deuxième jauge de carburant permettant de suivre le niveau restant de gaz naturel dans ses réservoirs. Par contre, les performances relativement limitées de cette première mécanique CNG (également proposée sur d’autres modèles dans le groupe Volkswagen) constituaient son principal point faible pour séduire les conducteurs habitués aux relances soutenues des moteurs diesel. Il faut dire que pour contrer la détonation (l’auto-allumage) lorsque le moteur fonctionne au gaz, la pression de charge du turbo avait été réduite. Ce qui, dans la pratique, se traduisait par des performances légèrement plus faibles et une courbe de couple moins généreuse par rapport au moteur 1.4 turbo essence.

Une vraie alternative au diesel ?

Suite au scandale du « Dieselgate » et en l’absence de voiture 100% électrique déjà prête dans sa gamme, Audi a développé une « motorisation verte » alternative pour sa locomotive commerciale : l’A4. Jugeant les 110 ch du bloc 1.4 TGI proposé sur l’A3 insuffisants pour animer sereinement l’A4, la marque d’Ingolstadt a décidé d’appliquer les mêmes recettes techniques sur le 2.0 TFSI maison. Pour les mêmes raisons techniques évoquées à propos du 1.4 TFSI « dégonflé » en mode TGI, le 2.0 TFSI a également vu ses prestations légèrement se réduire lors de sa mutation en TGI. De minimum 200 ch et plus de 320 Nm de couple en version essence, on passe à 170 ch et 270 Nm pour le bloc 2.0 TGI. Cela dit, si ce moteur ne délivre pas vraiment une puissance spectaculaire compte tenu de sa cylindrée, il assure néanmoins des performances suffisantes pour animer honnêtement cette berline premium de milieu de gamme.

Intégration parfaite

Ce n’est pas parce qu’on carbure au gaz naturel que l’on peut se permettre de ne pas répondre aux critères sévères de finition d’Audi ! À bord de l’A4 g-tron aussi, tout a été soigneusement intégré. La finition intérieur est clairement au niveau des standards de la marque aux anneaux. Contrairement à beaucoup d’autres véhicules fonctionnant au CNG, celui ci n’a pas été « bricolé » en deuxième monte. Tout a été soigneusement et discrètement intégré en usine. Sur ce modèle aussi, on aperçoit notamment un compteur de carburant spécifique pour le gaz naturel et un second pour l’essence. Mieux : Audi a également remplacé les réservoirs de gaz en acier classiques par des modèles maisons en matière plastique renforcée à la fibre de verre. Intégrés à la place de la roue de secours et sous la banquette arrière, ces réservoirs spécifiques possèdent l’avantage d’être beaucoup plus légers que ceux fabriqués en acier. Ils peuvent embarquer, au total, 18 kg de gaz naturel. Par contre, pour les intégrer, Audi a été obligé de réduire sensiblement la taille du réservoir d’essence. Ce dernier ne peut plus « ingurgiter » que 25 litres.

Rouler éco

Opter pour une mécanique fonctionnant au gaz naturel se profile comme la solution la plus intéressante chez Audi. Ce type de motorisation est, en effet, moins onéreuse qu’un bloc diesel équivalent et n’est, en outre, que légèrement plus onéreux à l’achat que le moteur à essence dont il dérive. En outre, si vous résidez en Flandre, vous serez exonéré de taxe de mise en circulation ainsi que de taxe de circulation annuelle jusqu’en 2020. Voilà déjà de quoi lisser la différence du coût à l’achat par rapport à la mécanique essence correspondante… En théorie, Audi annonce une consommation moyenne de 4 kg de gaz pour parcourir 100 km. En pratique, comptez plutôt sur un peu plus de 5 kg. Voilà qui autorise une autonomie réelle d’environ 360 km en roulant au gaz. Après, pas de panique, quand les réservoirs de gaz sont vides, la voiture passe de manière totalement transparente à l’essence. Mais, forcément, mieux vaut limiter ses déplacements à l’essence pour tirer profit au maximum du prix plus intéressant du gaz naturel à la pompe! En parlant de pompe, justement, signalons qu’en Flandre, les stations-service délivrant du CNG sont de plus en plus nombreuses. Dommage que Bruxelles et, surtout, la Wallonie s’avèrent sensiblement moins bien desservis… Côté performance, ce nouveau moteur 2.0 turbo CNG suffit largement pour évoluer sereinement dans le trafic et se montre surtout beaucoup plus silencieux et moins vibrant qu’un bloc TDI de puissance équivalente. Côté coût à l’usage, il se montre en outre bien plus intéressant : parcourir 100 km avec le gaz naturel coûte ainsi à peine 4,45 € (5 kg x 0,89 €/kg) tandis que le diesel coûte quasiment le double : 8,06 € (1,39 €/l x 5,8 l). Intéressé ? Sachez que l’A4 g-tron, dans sa version break Avant, peut déjà venir orner votre garage pour un peu moins de 38.000 €.

Fiche technique

 


Publicité

Partager

Poster un commentaire