Audi A6 Avant : du volume et une hybridation 48 volts

Audi A6 Avant : du volume et une hybridation 48 volts

Quelques semaines après la berline, Audi lève le voile sur la version break Avant de sa nouvelle A6. Un break qui reprend à son compte la nouvelle hybridation légère 48 volts d’Audi.

La micro-hybridation se profile comme une solution « abordable » pour limiter les émissions des mécaniques thermiques. Une solution intermédiaire entre les hybridations/hybridations rechargeables plus onéreuses et les versions thermiques traditionnelles. Dans le cas de la nouvelle famille d’A6/A6 Avant, cela se traduit par l’ajout d’un alterno-démarreur, capable de récupérer jusqu’à 12 kW durant les phases de décélération, et d’une petite batterie lithium-ion. Cela permet, d’une part, au système Stop&Start de couper le moteur sous 22 km/h. Et, d’autre part, d’éteindre le moteur thermique entre 55 et 160 km/h quand on évolue en roue-libre. Ce système, fonctionnant grâce au réseau de bord qui passe de 12 à 48 volts avec les moteurs V6, permet d’économiser 0,7l/100km de carburant selon Audi.

Coffre identique, habitabilité en progrès

Côté pratique, notons que la nouvelle Audi A6 Avant affiche un volume de chargement identique à celui de la génération qu’elle remplace. Soit de 565l à 1.680l. C’est un peu moins que ses rivales de toujours, les BMW Série 5 et Mercedes Classe E breaks (respectivement 570/1.700l et 670/1.820l). Mais l’A6 Avant se rattrape sur le plan de l’habitabilité « meilleure que celle des rivales » selon Audi…


Publicité

Partager