Audi e-tron : prêt à fendre le vent !

Audi e-tron : prêt à fendre le vent !

Audi vient de dévoiler de nouvelles caractéristiques de son imminent SUV électrique e-tron. On apprend, notamment, qu’il proposera bien des rétroviseurs extérieurs « virtuels » en option pour mieux fendre le vent.

Encore plus que pour un modèle thermique, le coefficient aérodynamique d’une voiture électrique est primordial. C’est qu’ici, il n’est pas seulement question de baisser sa consommation moyenne… mais aussi d’aller le plus loin possible avec une recharge ! Le SUV électrique d’Audi a ainsi passé plus de 1.000 heures dans le tunnel de soufflerie. Résultat : il affiche un Cx de seulement 0,28. Soit un niveau particulièrement faible pour un SUV de de ce gabarit. À titre de comparaison, l’Audi Q5 présente déjà un Cx record pour le segment avec 0,3. Selon Audi, les différentes petites « astuces » aérodynamiques utilisées sur son SUV e-tron (fond plat, calandre pilotée, jantes au dessin spécifique, etc.) permettent de baisser son Cx de 0,07 point et ainsi d’augmenter son rayon d’action de 35 km selon le cycle WLTP. Pour rappel, Audi vise une autonomie de plus de 400 km WTLP.

Rétroviseurs virtuels

Parmi les différentes solutions aérodynamiques utilisées par Audi pour aider son SUV e-tron à fendre le vent, on pointera les rétroviseurs latéraux « virtuels ». Une option qui sera proposée sur la version définitive, en première mondiale ! Bien plus étroits que des rétroviseurs classiques, ces derniers réduisent non seulement la trainée mais aussi les bruits aérodynamiques à bord. Chacun des deux supports plats intègrent une petite caméra dont l’image est transmise sur des écrans OLED positionnés dans la zone de transition entre le combiné d’instruments et la portière.


Publicité

Partager