Bientôt des filtres à particules… pour plaquettes de frein ?

Bientôt des filtres à particules… pour plaquettes de frein ?

Selon la Mairie de Paris, les plaquettes de frein des voitures produiraient 20 mg/km de particules fines… alors que les moteurs gazole n’en produiraient que 5 mg/km ! Un filtre à particules expérimental pour plaquettes de frein va donc être testé sur une Renault Zoé, dans la capitale française.

 

La pollution dans les grandes villes est un réel problème de société. Les particules fines, notamment, sont ciblées. Mais contrairement à ce que l’on pense, les moteurs diesel n’en sont pas les seuls responsables. L’adjoint aux transports de la Mairie de Paris, Christophe Najdovski, précise d’ailleurs que 41% des particules fines proviendraient de l’usure des plaquettes de freins et des pneus. Pour tenter de remédier à ce problème, la Marie de Paris s’associe à la société française Tallano Technologies pour tester un système de captation des microparticules émises par les plaquettes de freins.

Petite turbine

Baptisé Tamic, ce système de captation vient de passer 2.000 heures sur le banc d’essai avec un taux de captation annoncé à plus de 80%. La technologie va maintenant être mise à l’épreuve dans les rues de Paris sur une Renault Zoé. Pesant moins d’un kilo, le dispositif de captage permet d’aspirer les particules émises par les plaquettes de frein vers un filtre grâce à une petite turbine 12V. Une solution qui pourrait se généraliser, demain, sur tous les véhicules ?


Publicité

Partager