[Essai] BMW 530e iPerformance

[Essai] BMW 530e iPerformance

Performances électrisées

Changement de cap : la BMW Série 5 mise dorénavant davantage sur son attirail technologique que sur son comportement dynamique pour séduire. Démonstration avec l’essai de sa première version hybride rechargeable 530e iPerformance.

En plus de quarante ans de carrière, la Série 5 a déjà séduit près de 8 millions de clients. Généralement, en mettant en avant son potentiel dynamique et l’allonge de ses mécaniques. La septième génération de cette grande berline d’affaire annonce maintenant un tournant important : la grande routière bavaroise intègre dans son cahier des charges les prémices de la conduite autonome et l’efficacité de son système d’info-divertissement au même titre si pas avant… que ses capacités dynamiques. Ce n’est pas tout : la Série 5 étoffe également pour la première fois son catalogue d’une mécanique hybride rechargeable. Une arme de séduction massive pour les clients professionnels alléchés par son homologation CO2/km de seulement 44g ?

50 km

L’architecture du groupe motopropulseur de cette 530e iPerformance s’aligne sur celle des Série 3 et Série 7 hybrides rechargeables déjà lancées. À savoir, d’une part un quatre cylindres 2.0l turbo essence développant 184 ch et 320 Nm et, d’autre part, un moteur électrique remplaçant le traditionnel convertisseur de couple de la boîte automatique à 8 rapports d’origine ZF. Ce dernier développe ici 113 ch et 250 Nm. Pour l’alimenter, la 530e iPerformance s’équipe d’un pack de batterie lithium-ion capable de stocker 9,2 kWh d’électricité. Situé en partie sous les sièges arrière et sous le plancher de coffre, ce dernier réduit le volume utile de la soute de 530 à 410l. Heureusement, on conserve un plancher plan et surtout la possibilité de rabattre les dossiers arrière. Ce module autorise une autonomie en mode 100% électrique selon le cycle officiel d’homologation de 50 km. Soit une bonne trentaine de kilomètres dans des conditions réelles d’utilisation. Et ce jusqu’à la vitesse maximale de 140 km/h.

Induction

Si l’on recharge le pack de batterie à partir d’une prise domestique classique, il faut tabler sur environ 5 heures. Mais le temps de recharge peut diminuer à moins de 3 heures si l’on utilise une borne de recharge développant 3,7 kW. Ce n’est pas tout : BMW a d’ores et déjà annoncé la possibilité de recharger sa 530e iPerformance à partir d’une installation sans fil. Cette option, autour de laquelle BMW reste encore un peu avare en détail, sera proposée à partir de 2018. Après environ 1.500 km d’essai et en rechargeant le plus souvent possible la voiture sur une borne de recharge (pour couvrir environ 400 km sur nos 1.500 km totaux en mode 100% électrique), nous avons relevé une consommation moyenne de sans-plomb inférieure à 7l/100km. Tout en cravachant, à l’occasion, la mécanique… Pour les conducteurs les plus « éco », signalons d’ailleurs avoir réussi assez facilement à contenir la consommation minimale autour des 4,5l/100km au début de notre périple.

Confort ouaté

Indéniablement : la BMW Série 5 perd progressivement de son légendaire « tranchant » génération après génération. Notamment en raison d’un train avant moins mordant, d’une direction manquant de naturel et d’un amortissement freinant moins efficacement les mouvements de caisse que par le passé. Cela dit, il faut reconnaître dans le même temps que la Série 5 assure dorénavant un niveau de confort particulièrement ouaté. Surtout si l’on opte pour la suspension pilotée particulièrement filtrante. Pointons également l’excellente insonorisation offerte par cette berline d’affaire hybride. Il n’y a que lors des fortes accélérations que le quatre cylindres turbo de la 530e iPerformance donne de la voix dans l’habitacle. On déplorera d’ailleurs, à ce sujet, la sonorité assez peu raffinée du quatre pattes. Sur le plan de l’agrément dynamique, notons également que cette 530e iPerformance n’a rien d’une voiturette éco sous-motorisée… En cas de besoin, on peut compter sur 252 ch et 420 Nm de couple lorsque les deux mécaniques travaillent de concert. De quoi accrocher la barre des 100 km/h en 6,2 secondes et pointer à 235 km/h…

En résumé, notre avis sur la BMW 530e

 

PLUS

  • Consommation moyenne réelle contenue (si recharge…)
  • Confort de marche princier
  • Equipement disponible pléthorique
  • Habitabilité généreuse
  • Finition/insonorisation

MOINS

  • Prix final, options comprises
  • Autonomie sans recharge électrique (réservoir de 46l)
  • Comportement dynamique en retrait
  • Direction manquant de consistance

Fiche technique

Publicité

Partager

Poster un commentaire