Bollinger B1 : le « rustique-électrique » s’offre un nouveau nez

Bollinger B1 : le « rustique-électrique » s’offre un nouveau nez

Début 2017, la société américaine Bollinger Motors annonçait son intention de proposer un 4X4 pur et dur entièrement électrique. Une sorte de mariage assez improbable entre un Land Rover Defender et une Tesla Model S. On apprend maintenant que le développement du futur modèle de série continue, notamment dans une soufflerie aérodynamique.

Si la propulsion électrique se répand doucement aussi dans le domaine des véhicules utilitaires, les engins « crapahuteurs », capables de tracter de lourdes charges ou d’amener du matériel dans des zones inhospitalières sirotent encore massivement du carburant fossile. Le concept Bollinger B1 présenté l’an dernier doit venir remédier au problème en s’immisçant dans la niche du « baroudeur rustique électrique ». Dans cette vidéo, on apprend que le développement du modèle définitif continue. Sa face avant, notamment, a évolué par rapport à celle du concept initial après une étude minutieuse en soufflerie. Ceci afin d’améliorer, autant que possible au vu profil de boîte à chaussures de l’engin, son aérodynamisme…

120 kWh

Sur son site internet, Bollinger Motors annonce son intention d’équiper son « engin » d’une batterie de 120 kWh afin de viser une autonomie de 200 miles (+-320 km) selon la norme EPA américaine. La production du B1 doit débuter à la fin de l’année prochaine pour assurer des premières livraisons début 2020. Dans un premier temps, le Bollinger B1 sera proposé aux Etats-Unis. Mais d’autres marchés sont envisagés. Bollinger Motors précise d’ailleurs que son modèle répondra aux normes d’homologation européennes. Par contre, aucun prix n’a encore été annoncé.


Publicité

Partager