Bruxelles : une ville en panne de mobilité ?

Bruxelles : une ville en panne de mobilité ?

Greenpeace a chargé l’organisme allemand Wuppertal Institut d’étudier la mobilité urbaine dans 13 grandes villes européennes. Et le bulletin est loin d’être brillant pour notre capitale !

Greenpeace vient de publier les résultats d’une enquête à propos de la mobilité dans 13 grandes villes européennes : Berlin, Londres, Vienne, Bruxelles, Moscou, Rome, Zurich, Paris, Amsterdam, Copenhague, Oslo, Budapest et Madrid. Dans le cadre de cette étude, l’organisme allemand Wuppertal Institut chargé de l’enquête a recueilli des données concernant 21 indicateurs répartis en 5 grandes catégories : transports publics, sécurité routière, qualité de l’air, gestion de la mobilité et mobilité active. Un rapport destiné à « fournir aux villes un point de référence pour mesurer leur performance et comparer leur avancement à celui de quelques-unes de leurs homologues ». Et du côté de la gestion de la ville de Bruxelles, on doit plutôt tirer la tête à la lecture de ces résultats…

8ème sur 13

L’antenne belge de Greenpeace n’est, en tous les cas, pas tendre avec le résultat de notre capitale : « Bruxelles s’accroche au vingtième siècle. Sa Majesté la Voiture gouverne notre capitale, et les politiciens n’en font pas assez pour briser ce monopole » peut-on notamment lire sur le site de Greenpeace. Au final, Bruxelles figure en 8ème position dans cette étude, juste avant Budapest, Berlin, Londres, Moscou et Rome. À l’inverse, le trio de tête est constitué par Copenhague, Amsterdam et Oslo. Autant le savoir au cas où vous envisageriez de vous expatrier !


Publicité

Partager