Du métal cancérigène dans les hybrides du groupe VW ?

Du métal cancérigène dans les hybrides du groupe VW ?

Le groupe Volkswagen a indiqué avoir détecté la présence de cadmium, un métal cancérigène, à bord du chargeur embarqué de véhicules hybrides et électriques de modèles VW, Audi et Porsche. Au total, 124.000 voitures pourraient être rappelées.

Mauvaise nouvelle pour le groupe Volkswagen qui entendait tourner la page du « dieselgate » en misant sur son électrification massive : cette fois c’est du côté des modèles électrifiés de son catalogue qu’un nouveau « scandale » se dessine ! Après une expertise menée en interne, le groupe allemand a en effet annoncé avoir détecté la présence de cadmium, un métal cancérigène, au sein d’un chargeur embarqué mis à disposition par un de ses fournisseurs. D’après l’agence de presse AFP qui relaie l’information, le groupe VW aurait alors alerté spontanément l’autorité fédérale allemande responsable du secteur automobile, la KBA. Cette dernière doit maintenant se positionner quant à l’intérêt de lancer un rappel. Selon Volkswagen, 124.000 véhicules produits entre 2013 et juin 2018 seraient alors concernés.

Pas de risque ?

Volkswagen a néanmoins précisé que la quantité de cadmium découverte au sein du chargeur incriminé serait très faible (0,008g par chargeur) et le métal est bien protégé à l’intérieur d’un boitier limitant tout échange avec l’environnement. Ce qui réduirait drastiquement les risques de contamination. Rassurant ?


Publicité

Partager