Electricité verte : la production portugaise dépasse la demande

Electricité verte : la production portugaise dépasse la demande

Durant le mois de mars, le Portugal a réussi à produire plus d’énergie électrique renouvelable que nécessaire pour sa propre consommation. Un cap important à souligner, à l’heure de l’électrification progressive du parc automobile.

Sur son site internet, l’association portugaise des énergies renouvelables APREN, annonce fièrement que le Portugal a produit plus d’énergie renouvelable que ses besoins électriques en mars : 4,812 GWh contre 4,647 GWh. Soit une production de 103,6% des besoins du pays. Si ce cap « jamais vu en plus de quarante ans » est impressionnant (le dernier pic datait de février 2014 avec 99,2%), il ne signifie toutefois pas encore que le Portugal est prêt à s’alimenter exclusivement en électricité « verte ». Le pays a, en effet, dû faire appel à des centrales fossiles ou à l’importation de manière ponctuelle durant le mois de mars pour assurer son alimentation. D’après les chiffres avancés par APREN, la part la plus faible de production des énergies renouvelable durant le mois dernier a été enregistrée le 7 mars, avec 86%. A l’inverse, le pic de production du 11 mars a permis de produire de manière verte 143% des besoins.

Hydroélectricité et éolien

Ce résultat a été rendu possible grâce aux investissements massifs du Portugal dans la production d’hydroélectricité et l’éolien. Ces deux sources ont représenté respectivement 55% et 42% de la production totale du mois de mars. D’ici 2040, APREN espère que le Portugal sera capable de produire l’intégralité de sa consommation annuelle à partir d’énergies vertes. Et servir d’exemple, comme le Danemark ou la Norvège, à d’autres pays européens ?


Publicité

Partager