[Essai] Seat Ibiza TGI

[Essai] Seat Ibiza TGI

Seat continue son offensive « CNG » et convertit, cette fois, sa populaire Ibiza à la technologie. Une affaire pour le portefeuille ?

L’Ibiza, chez Seat, c’est un peu la poule aux œufs d’or. En près de 35 ans et quatre générations, la petite espagnol a, en effet, séduit près de 5,5 millions de clients. Pour continuer cette success-story, la dernière Ibiza du nom met toutes les chances de son côté. Non seulement elle bénéficie (c’est même elle qui l’a étrennée avant sa cousine VW Polo !) de la dernière génération de la plateforme modulaire du groupe Volkswagen destinée aux modèles compacts, mais elle soigne aussi sa connectivité (pour séduire la clientèle jeune, sa cible par excellence). Ce n’est pas tout : son catalogue accueille dorénavant une intéressante mécanique baptisée « TGI ». Autrement dit, un bloc turbo essence TSI prêt à brûler aussi du CNG.

De TSI à TGI

Techniquement, cette version baptisée 1.0 TGI se base en effet sur la mécanique 1.0 TSI de 95 ch déjà proposée au catalogue. Durant la transformation nécessaire pour autoriser ce « trois pattes » suralimenté à brûler indifféremment du gaz naturel et de l’essence, la puissance diminue toutefois légèrement pour se fixer à 90 ch. Mais les différentes modifications techniques nécessaires, comme l’abandon de l’injection directe par exemple, diminuent surtout un peu le couple développé par ce moteur qui passe de 175 à 160 Nm.

40l + 13 kg

Pour conserver une polyvalence d’usage, notamment pour partir en vacances dans des pays qui ne proposent pas de station délivrant du CNG, cette Ibiza TGI reste bien sûr une voiture dite « bi-fuel ». Certes, elle privilégie toujours automatiquement le gaz naturel pour avancer, mais l’Ibiza TGI peut aussi basculer en mode « essence » quand les 13 kg contenues dans ses deux réservoirs de CNG sont intégralement brûlés. Tous pleins faits (40l d’essence et 13 kg de CNG), l’Ibiza TGI peut, en théorie, couvrir 1.194 km avant d’être totalement à court de carburant !

230 km d’autonomie

Mais attention : dans la pratique, il faudra se rendre bien plus souvent à la pompe ! C’est d’ailleurs là le principal grief à adresser à cette Ibiza TGI. Si l’on veut profiter au maximum du faible coût à l’usage qu’offre la conduite CNG, il faudra en effet refaire le plein de gaz tous les +-230 km. En conduite « normale », il faut en effet tabler sur une consommation moyenne d’environ 5,5 à 6 kg de gaz naturel pour parcourir 100 km. Alors, certes, on peut continuer sans problème sa route en brûlant de l’essence. Mais le surcoût de 1.400€ nécessaire pour commander la variante TGI sera alors nettement plus long à rentabiliser !

Investissement rentable ?

Si l’on a la chance de passer régulièrement à proximité d’une pompe délivrant du CNG, remplir les 13 kg stockés dans les réservoirs ne prend toutefois que quelques minutes. Et surtout, cela ne coûte pas grand-chose ! Le prix moyen du CNG étant inférieur à 1€/kg, on peut tabler sur un budget carburant d’environ 5,5€/100 km. Au prix moyen de l’essence 95 (+-1,3€/l), c’est comme si l’on évoluait dans une Ibiza TSI consommant réellement 4,2l/100 km.

Un peu plus lourde

Handicapée tant par son couple légèrement raboté que par son poids en hausse, l’Ibiza TGI imposera de laisser tomber un ou deux de ses rapports pour bénéficier d’une relance vigoureuse. Mais la mécanique se montre néanmoins globalement ronde et assez discrète à l’usage. Sur le plan dynamique, l’Ibiza reste prévenante et rassurante à conduire en version TGI. Mais, plus lourde (en raison des réservoirs de gaz situés sous le plancher du coffre), la partie postérieure a tendance à rendre le train avant plus léger et à rendre l’Ibiza TGI plus sensible au vent latéral sur les autoroutes. Ah, et autre détail: le volume de coffre diminue aussi d’une centaine de litres pour se fixer à 262l. Autant le savoir!

Conclusion

L’Ibiza TGI permet de jouir d’une homologation CO2/km faible (88g/km) et d’un coût à l’usage plutôt réduit tout en conservant une grille tarifaire abordable. En fonction de l’exécution retenue, son prix oscille en effet de 16.690€ à 20.560€. Au final, on aurait juste aimé jouir d’un réservoir de gaz naturel au volume de stockage plus généreux pour espacer les arrêts à la pompe.

En résumé, notre avis sur la Seat Ibiza TGI

PLUS

  • Coût d’utilisation (en roulant au gaz naturel)
  • Homologation CO2/km intéressante
  • Surcoût contenu
  • Souplesse d’utilisation conservée

MOINS

  • Autonomie en mode CNG assez moyenne
  • Volume de coffre réduit
  • Comportement dynamique moins efficace
  • Réseau de distribution de CNG encore balbutiant (surtout en Wallonie…)
  • Performances moyennes

Fiche technique

Publicité

Partager