[Essai] Tesla Model X 100 D, le SUV à abattre !

[Essai] Tesla Model X 100 D, le SUV à abattre !

La concurrence s’organise enfin ! D’ici quelque mois, le Tesla Model X devra batailler avec l’I-Pace de Jaguar, l’e-tron d’Audi, l’EQC de Mercedes et aussi l’iX3 de BMW sur le segment bouillonnant des SUV électriques. L’occasion de refaire le point sur la « cible à abattre » californienne !

 

En attendant l’arrivée du Model 3 de ce côté du monde, le catalogue Tesla comporte toujours chez nous la berline Model S et le SUV/monovolume à 5, 6 ou 7 places Model X. Un modèle au gabarit XXL qui se démarque surtout par son pare-brise panoramique et ses portes arrière dites « Falcon ». Pour se faire remarquer, il n’y a pas mieux : elles se déploient telles les ailes d’un rapace prêt… à fondre sur ses proies !

Simple et efficace

En se glissant à bord, on retrouve le même gigantesque écran, en position portrait, que dans la berline Model S. À l’usage, il faut bien reconnaître que ce système, à l’ergonomie inspirée de l’univers de la téléphonie mobile, est finalement très intuitif : tout se règle et se configure du bout des doigts.

On se sent tout petit !

Le gigantesque pare-brise qui s’étire loin au-dessus des passagers avant confère une grande impression d’espace. Peut-être même trop ? En tous les cas, on se sent tout petit à bord ! La sensation d’espace domine également aux places arrière. Et côté pratique, les deux coffres du Model X (du moins si l’on se contente d’une version à 5 places comme notre modèle d’essai) libèrent un volume de chargement digne de celui d’une camionnette : 736l de bagages dans le coffre arrière… et encore 178l en sus sous le capot avant !

Quelle autonomie ?

Pour les aspects pratiques (hormis peut-être quand il faut se glisser dans un parking étroit…), ce Model X frise donc a priori le sans faute. Mais quelle autonomie offre-t-il ? Tesla propose deux packs de batterie différents pour son Model X : 75 ou 100 kWh. Ce qui correspond à des autonomies « officielles » NEDC de respectivement 417 ou 565 km. Dans la pratique, en optant pour le plus gros pack de batterie comme celui de notre modèle d’essai, on peut tabler sur environ 400 km d’autonomie en conservant un pied léger. Voire 350 à 300 km en « gaspillant » davantage ses électrons pour profiter des accélérations, assez impressionnantes, offertes par les deux moteurs électriques.

Rester humble !

Assurant une transmission intégrale sans liaison mécanique (un moteur électrique par essieu) ces deux machines permettent de disposer d’un peu plus de 420 ch sous le pied droit. Ce qui assure des prestations soutenues malgré le poids total plutôt conséquent de l’engin. Du coup, on pourra déjà largement se contenter du Model X 100 D et ne laisser le Model X P 100 D (la version la plus puissante développant plus de 600 ch !) aux conducteurs vraiment exigeants. Dans la foulée, on verra d’ailleurs le prix de base de son joujou passer de 150.430€ à un plus « raisonnable » 114.280€. Le Model X 75 D est, quant à lui, disponible à partir de 95.630€.

Charge rapide

Sur le plan pratique, une borne domestique classique suffit pour recharger son Model X pendant la nuit. En fait, vu la taille de la batterie, on s’est même surpris à ne pas rebrancher « notre » exemplaire tous les jours durant notre essai !

Pour un usage plus intensif, il reste toutefois la possibilité d’utiliser le réseau de « Supercharger » de Tesla. S’ils ne sont pas encore très nombreux dans notre pays (mais cela va bientôt changer), force est de constater que leur efficacité est assez impressionnante. On connaît la disponibilité des bornes à distance via le système de navigation et on peut, en théorie, récupérer jusqu’à 300 km d’autonomie en seulement 30 minutes. Ce temps théorique varie toutefois légèrement en fonction du nombre de véhicules branchés en même temps. Nous avons, dans notre cas, relevé une recharge à « 380 km/h », de quoi récupérer environ 200 km en 30 minutes.

Conclusion

Quelques légers détails, comme une climatisation assez bruyante, une finition inférieure aux standards allemands, un catalogue d’options limité, etc. pourraient jouer en défaveur du Model X quand l’armada électrique des marques « traditionnelles » débarquera en force. À l’usage, il faudra aussi s’habituer à son gabarit XXL très américain… Mais, indéniablement, le contenu technologique (autonomie, performance, ergonomie de l’infodivertissement, système d’assistance de conduite Autopilot…) et l’agrément de conduite offerts par le Model X placent la barre assez haute.

En résumé, notre avis sur la Tesla Model X 100 D

PLUS

Volume habitable

Aspects pratiques/ergonomie

Autonomie confortable

Performances soutenues

MOINS

Consommation vite élevée en conduite soutenue

Encombrement conséquent

Détails de finition

Prix élevé

Fiche technique

Publicité

Partager