Fisker développe une navette électrique autonome: l’Orbit

Fisker développe une navette électrique autonome: l’Orbit

Fisker développe actuellement une navette autonome pour les mégalopoles : l’Orbit. Un engin électrique futuriste. Mais qui devrait déjà arpenter les rues chinoises dès l’année prochaine.

On le sait, Fisker travaille ardemment au développement de sa berline électrique Emotion destinée à concurrencer la Tesla Model S. On apprend maintenant que la société créée par l’ancien designer Henrik Fisker se consacre également à un autre projet ambitieux : proposer une navette électrique autonome à destination des mégalopoles. Le constructeur vient en effet de dévoiler les premières images de son minibus futuriste sans chauffeur, l’Orbit. Une navette électrique qui devrait être assemblée en partenariat avec le conglomérat chinois Hakim Unique Group. D’après Fisker, les premiers exemplaires de l’Orbit devraient déjà évoluer dès le mois d’octobre 2018 dans le bastion chinois d’Hakim Unique Group, à Hangzhou. Mais, à terme, Fisker entend bien proposer sa navette à d’autres villes voire à de grandes entreprises, campus ou aéroports souhaitant proposer un service de navettes internes.


Publicité

Partager

Poster un commentaire