Hyundai et Kia doivent revoir l’autonomie de leurs modèles électriques à la baisse !

Hyundai et Kia doivent revoir l’autonomie de leurs modèles électriques à la baisse !

Kia et Hyundai annoncent que leurs derniers modèles électriques en date, en l’occurrence les Kia Niro EV et Hyundai Kona EV, ont été homologués de manière erronée… Sur papier, les autonomies officielles perdent une trentaine de kilomètres dans le pire des cas.

 

C’est d’abord Kia qui a confirmé la nouvelle à propos de son Niro EV : le bureau indépendant chargé de l’homologation de son nouveau modèle électrique selon le nouveau cycle WLTP s’est trompé dans ses calculs ! La partie concernant la conduite en zone urbaine (moins énergivore) a été surestimée et donc l’homologation totale a atteint un chiffre plus favorable. En l’occurrence, le rayon d’action de la Niro EV a été homologué à 485 km pour batterie de 64 kWh et à 312 km pour la batterie de 39 kWh. Kia précise s’être rendu compte de l’erreur au moment d’homologuer un nouveau modèle électrique (certainement le Soul EV présenté dernièrement).

455 km et 289 km

Repassée par le banc de l’homologation, mais cette fois avec une procédure correcte, la Kia Niro EV annonce maintenant officiellement une autonomie de 455 km en 64 kWh et de 289 km en 39 kWh. Soit une diminution de respectivement 30 km et 23 km. Les clients ayant déjà passé commande seront contactés personnellement par Kia afin de « leur expliquer la situation ».

Le Kona EV aussi

Quelques heures plus tard, Hyundai suivait Kia et confirmait avoir découvert la même anomalie dans l’homologation de son Kona EV. Les autonomies des versions 64 kWh et 39 kWh ont donc été « rabotées » à 449 km et 289 km. Ce qui n’empêche pas, dans la pratique, au Kona EV avec sa batterie de 64 kWh de se profiler comme l’un des modèles électriques généralistes les plus polyvalents du moment comme nous avons pu le vérifier lors de son essai récent.


Publicité

Partager

Poster un commentaire