La Belgique prête à accepter les voitures «sans rétro»

La Belgique prête à accepter les voitures «sans rétro»

C’est une technologie portée principalement par les voitures hybrides ou électriques pour diminuer leur consommation : le remplacement des rétroviseurs classiques par des caméras mieux profilées. Une solution qui sera autorisée en Belgique grâce à une réforme du Code de la route confirme le ministre de la mobilité François Bellot.

 

Les véhicules qui circulent chez nous doivent être équipés de rétroviseurs précise le Code de la route. Mais cette loi va changer pour s’adapter aux nouvelles technologies vient de confirmer le ministre de la Mobilité François Bellot aux rédactions des journaux Het Nieuwsblad, Het Belang Van Limburg et Gazet Van Antwerpen.

Dispositifs indirects

Cité par nos confrères, le porte-parole du ministre a déclaré « quand le nouveau Code de la route entrera en vigueur, il sera obligatoire que la voiture dispose de ce qu’on appelle des aides à la vision indirecte ». Avant de préciser que cette catégorie « pourra prendre la forme des traditionnels rétroviseurs latéraux et central, mais aussi celle de systèmes de caméra permettant au conducteur de voir sur son tableau de bord la circulation à côté et derrière le véhicule ».

2021

Le Code de la route va donc s’adapter aux nouvelles technologies portées notamment par les voitures électriques, comme le SUV électrique e-tron d’Audi qui propose d’opter pour des caméras pour remplacer ses rétroviseurs classiques afin d’affiner son coefficient aérodynamique et maximiser son autonomie. D’après nos confrères néerlandophones qui relaient cette information, il faudrait néanmoins attendre l’horizon 2021 pour que le nouveau Code de la route soit d’application.


Publicité

Partager