La Classe E se convertit au 48 V

La Classe E se convertit au 48 V

Mercedes présente un tout nouveau moteur 4 cylindres « électrifié » fonctionnant en 48 V. Un des premiers modèles d’une longue série…

Au côté des mécaniques 100% électriques et hybrides rechargeables, l’électrification « légère » des blocs thermiques se profile comme une solution appelée à se répandre dans les prochaines années. Chez Mercedes, après le bloc six cylindres électrifié présenté sous le capot de la Classe S, on découvre maintenant un tout nouveau bloc quatre cylindres essence électrifié. Baptisé 350, ce moteur 2.0l développe une puissance de 299ch et 400 Nm de couple et fonctionne avec un réseau de 48 V.

Coup de pouce électrique

Une solution qui lui permet notamment de s’offrir les services d’un puissant alterno-démarreur. Baptisé EQ Boost, ce dernier ne se contente pas de démarrer le moteur et d’assurer la recharge de la batterie comme un alterno-démarreur classique. L’EQ Boost est, en sus, capable de fournir un coup de pouce électrique au moteur thermique, via une courroie, de 10 kW (+-14 ch) et 150 Nm de couple sous les 2.500 tr/min. Astuce qui permet à la fois de jouir d’une meilleure réponse dans les basses rotations tout en limitant la consommation de carburant durant les phases de relance les plus énergivores. L’homologation CO2/km officielle du coupé Classe E qui étrenne cette mécanique est ainsi annoncée à 149g contre plus de 180g pour le coupé 400 animé par un V6 de 333 ch (mais équipé également d’une transmission intégrale en série). Dans le même temps, le nouveau moteur quatre cylindres « électrifié » assure des prestations assez proches de celles du V6 suralimenté avec notamment un 0 à 100 km/h couvert en 5,9s contre 5,3s.


Publicité

Partager

One Comment - Write a Comment

Poster un commentaire