La Suède inaugure la première route de recharge, par rail

La Suède inaugure la première route de recharge, par rail

Plutôt que d’installer des bornes de recharge rapide le long des autoroutes pour ravitailler les véhicules électriques, plusieurs autres solutions sont actuellement testées. Comme les routes « à induction » qui permettent la recharge sans fil en roulant. Ou, en Suède, une recharge mobile grâce à un rail électrifié.

Et si l’avenir de la mobilité électrique ne passait pas par des bornes de recharge statique, mais plutôt par la recharge dynamique ? Autrement dit : la recharge en roulant. Cela offrirait plusieurs avantages. Comme garantir une autonomie confortable tout en se contentant de plus petites batteries, moins lourdes et moins onéreuses. Oui, mais comment faire ? Plusieurs projets de routes permettant la recharge en roulant grâce à l’induction existent. Mais en Suède, on découvre une solution technique différente avec le projet « eRoad Arlanda ».

Un bras articulé

En pratique, sur le tronçon expérimental long de 2 km situé entre l’aéroport de fret d’Arlanda et la zone logistique de Roseberg, près de Stockholm, on retrouve un rail qui permet d’alimenter en électricité un véhicule possédant un petit bras articulé situé sous son soubassement. Il se déploie automatiquement et assure la recharge, de manière sécurisée, du véhicule en roulant comme on le découvre dans la vidéo d’explication publiée.

7,6 milliards d’euros

Selon les responsables du projet, équiper 20.000 km du réseau routier principal de la Suède coûterait 80 milliards de couronnes. Soit environ 7,6 milliards d’euros. Ce qui donnerait un prix au kilomètre de +- 380.000€. Un coût a priori prohibitif. Mais qui serait compensé rapidement, toujours d’après les responsables du projet, par les économies liées à la réduction des dépenses en carburant fossile.


Publicité

Partager