La Wallonie va-t-elle bannir les véhicules «sales» de ses routes dès 2023 ?

La Wallonie va-t-elle bannir les véhicules «sales» de ses routes dès 2023 ?

D’après une information rapportée par nos confrères du journal L’Echo, dès 2023 les voitures les plus polluantes pourraient être progressivement bannies des routes wallonnes. Qu’elles roulent au diesel mais aussi à l’essence.

 

Quelques semaines avant l’ouverture du Salon de Bruxelles, le gouvernement wallon entend envoyer un signal à la population en rappelant son intention d’interdire la présence des véhicules les plus polluants sur ses routes à l’avenir. Selon des informations rapportées par nos confrères du quotidien L’Echo, la mesure présentée au parlement wallon en ce début de semaine devrait entrer en application à partir de 2023. À partir de cette date, les véhicules les plus polluants seront progressivement interdits à la circulation sur les routes wallonnes. Dès 2026, seules les voitures homologuées au minimum Euro 5 pourront ensuite continuer à rouler en Wallonie. En 2028, l’interdiction s’étendra à tous les véhicules diesel non homologués Euro 6. Et en 2030, il faudra au minimum présenter le label « Euro 6 d-temp » pour pouvoir continuer à rouler.

Plus que l’âge moyen !

« La sortie est échelonnée entre 2023 et 2030. Ce temps est supérieur à la durée de vie moyenne d’un véhicule » tient néanmoins à préciser le ministre Carlo Di Antonio dans les colonnes de L’Echo. Il précise, en outre, que des dérogations seront envisagées pour les véhicules parcourant moins de 3.000 km par an ainsi que pour certains véhicules achetés avant le 1er janvier 2019.


Publicité

Partager

Poster un commentaire