Lamborghini Sián : l’écrin du 1er supercondensateur de série

Lamborghini Sián : l’écrin du 1er supercondensateur de série

Avec son hypercar Sián, Lamborghini présente le premier véhicule hybride équipé d’un supercondensateur produit en série. Un écrin plutôt exclusif pour une technologie d’avenir ?

Au prochain Salon de Francfort, Lamborghini présentera son modèle de route le plus puissant jamais produit : l’hypercar Sián. Un modèle qui dispose d’un système d’hybridation légère inédit. Plutôt que d’utiliser une « lourde » batterie classique pour stocker son énergie électrique, cette Lamborghini utilise en effet un supercondensateur. Une première pour une voiture produite en série. Même s’il est ici question de « petite série » puisque Lamborghini ne produira que 63 exemplaires de cette exclusive Sián.

3 fois plus léger

Mise au point à l’origine pour la Lamborghini Aventador, cette technologie de supercondensateur a été développée pour stocker dix fois plus d’énergie sur cette Sián. Lamborghini précise qu’il est trois fois plus léger qu’une batterie conventionnelle produisant la même puissance.

34 kg et 34 ch

Le petit moteur électrique de 34 ch, logé dans la boîte de vitesses, et ce supercondensateur ne pèsent ensemble que 34 kg. Ce duo sert, à l’occasion, à manœuvrer la voiture aux basses vitesses sans l’aide du moteur thermique. Mais, bien sûr, il permet surtout de magnifier les performances du V12. Avec l’appoint du moteur électrique fonctionnant jusqu’à 130 km/h, la puissance totale disponible passe de 785 à 819 ch.

Sous les 2,8 s

Les performances annoncées par Lamborghini sont dès lors explosives : le 0 à 100 km/h est exécuté en « moins de 2,8 s » et la vitesse de pointe dépasse les 350 km/h. Mais inutile de rêver : Lamborghini précise que les 63 exemplaires de sa première voiture hybride sont déjà tous vendus avant même sa première sortie officielle !


Publicité

Partager

Poster un commentaire