Le belge Umicore veut devenir un acteur majeur dans la production de batteries

Le belge Umicore veut devenir un acteur majeur dans la production de batteries

La voiture électrique se profile comme une réalité « durable ». Et, du coup, il va falloir produire des batteries en grande quantité. Car il n’est pas seulement question d’un marché mondial pour les voitures électriques neuves. Avec le temps, un gigantesque marché de remplacement des batteries va également se mettre progressivement en place. L’industrie automobile européenne estime que d’ici 2024, une voiture neuve sur trois sera électrifiée.

Face à ce constat, la société belge Umicore vient d’indiquer son intention de déployer une importante usine de production de batteries sur le sol européen. Jusqu’à présent, une seule grande usine de batteries est en cours de construction en Allemagne, les principales usines de batteries, pour le monde entier, se trouvant en Chine. Les acteurs chinois du secteur ont, en outre, conclu de nombreux accords au cours des dernières décennies à propos de l’exploitation de matières premières cruciales pour la fabrication de batteries, comme le lithium par exemple. Pour éviter de se laisser trop distancer, la Commission européenne incite dorénavant l’industrie européenne à rattraper son retard dans le domaine de la production de batteries. En investissant 20 milliards d’euros, au moins dix gigantesques usines de batteries pourraient être implantées sur le sol européen d’ici 2025. De quoi aider le « Vieux-Continent », en partie grâce à Umicore, à aussi gagner de l’argent grâce à cette « nouvelle industrie ».


Publicité

Partager