Mercedes eSprinter : avis aux livreurs urbains

Mercedes eSprinter : avis aux livreurs urbains

Ce n’était pas un secret : Mercedes avait déjà annoncé son intention de dériver son utilitaire Sprinter en version 100% électrique. Mais dorénavant, on en connait toutes les caractéristiques techniques!

Si les véhicules utilitaires de votre (petite) entreprise parcourent des centaines de kilomètres quotidiennement sur des autoroutes, bien sûr, le « eSprinter » que Mercedes s’apprête à lancer sur le marché d’ici quelques mois ne s’adresse pas prioritairement à vous! Par contre, pour les livraisons régulières dans des milieux urbains, voilà une solution qui pourrait être intéressante. D’autant plus que de nombreuses grandes villes risquent d’interdire à terme aux véhicules diesel de pénétrer dans certaines zones!

Batterie ou charge utile

Pour animer son eSprinter, Mercedes fait appel à un moteur électrique développant 84 kW (soit 114 ch) et 300 Nm de couple. Une mécanique taillée pour permettre d’évoluer « sereinement » jusqu’à 80-90 km/h même à pleine charge voire d’atteindre 120 km/h à l’occasion. Du côté des batteries, Mercedes proposent deux solutions différentes. On retrouve d’abord un module capable de stocker 55 kWh afin de garantir une autonomie « minimale » dans des conditions défavorables (pleine charge, température extérieure très faible, etc.) d’au moins 150 km. Cette version permet de jouir d’une charge utile de 900 kg. Pour les clients qui souhaiteraient pouvoir charger davantage, Mercedes proposera aussi un eSprinter dont la charge utile grimpe à 1.040 kg. Mais pour limiter la masse maximale autorisée du véhicule, la batterie embarquée deviendra alors un peu plus compacte (41 kWh). De quoi conserver un rayon d’action d’environ 115 km d’après Mercedes.

Charge rapide

Pour effectuer plusieurs tournées en une seule journée, les eSprinter pourront accepter la recharge rapide en courant continu. On pourra alors recharger 80% des batteries en 45 minutes. Mais si une charge « nocturne » est suffisante, le temps de charge oscillera entre 6 et 8 heures en fonction du type de batterie retenu sur une « wallbox » classique de 7,2 kW.


Publicité

Partager