Poppy « partage » maintenant des scooters électriques

Poppy « partage » maintenant des scooters électriques

En début d’année, la start-up Poppy annonçait le lancement d’un service de voitures « propres » partagées à Anvers. Dorénavant, le système s’étend grâce à l’arrivée d’une flotte de scooters électriques.

 

La start-up Poppy propose une flotte de 350 voitures partagées à Anvers depuis ce mois de janvier 2018. Une flotte composée de voitures 100% électriques (des VW e-Golf) et des modèles fonctionnant au gaz naturel (Audi A3 g-tron). Dorénavant, cette flotte comporte aussi 25 scooters électriques. Des modèles proposés pour une phase initiale de test. Mais qui devraient rapidement être rejoints par 75 autres scooters électriques.

Free floating

Le principe de fonctionnement est identique à celui des voitures partagées déjà proposées par Poppy. Autrement dit, les scooters électriques fonctionnent selon le principe du « free floating ». Ce qui signifie qu’ils ne sont pas limités à un stationnement fixe mais que les utilisateurs peuvent les prendre et les déposer à tout moment dans la zone de fonctionnement du service Poppy. Le paiement s’effectue ensuite à la minute : 25 centimes pour chaque minute de conduite et 10 centimes/min si l’on est à l’arrêt mais que l’on souhaite maintenir la réservation.

Pas de frais d’inscription

Notons que, comme c’est déjà le cas pour ses voitures partagées, Poppy n’impose pas de frais d’inscription aux clients qui souhaiteraient profiter de ce nouveau service. Le prix par minute est, en outre, tout compris puisque Poppy prend en charge les frais d’entretien, de rechargement des batteries, d’assurance, etc.

16.000 utilisateurs

Une nouvelle offre qui devrait encore renfoncer le succès de la start-up Poppy. Après 8 mois d’activité à Anvers, Poppy annonce en effet compter 16 000 utilisateurs enregistrés à Anvers.


Publicité

Partager