Renault participe au projet « d’autoroutes électriques » E-VIA FLEX-E

Renault participe au projet « d’autoroutes électriques » E-VIA FLEX-E

Renault, particulièrement actif pour assurer le développement de la mobilité électrique en Europe, annonce devient partenaire du consortium « E-VIA FLEX-E ». Soit un réseau de recharge « Haute Puissance » pour véhicules électriques en Europe du sud.

Renault rejoint à son tour les sociétés ENEL, Nissan, EDF, Enedis, Verbund et IBIL dans le programme E-VIA FLEX-E. Un consortium qui a pour objectif de faciliter les trajets « longue distance » à travers l’Europe pour les véhicules électriques grâce à des temps de charge réduits. La mise en œuvre du projet débutera par l’installation de 14 bornes de recharge à la fin de l’année : huit en Italie, quatre en Espagne, et deux en France. Situé le long des autoroutes ou des voies express, ce réseau sera composé de bornes de recharge de haute puissance. En pratique, elles devraient délivrer une puissance comprise entre 150 kW et 350 kW. Ce qui devrait permettre, à l’avenir, de partir rejoindre son lieu de villégiature en été même avec sa voiture électrique sans trop allonger les temps de pause ! Pour rappel, ce n’est pas le premier projet du genre auquel le groupe Renault participe. Espérant accélérer le développement de la mobilité électrique dont il est le leader en Europe, Renault participe déjà aux réseaux Ultra-E et High Speed Electric Mobility Across Europe situés dans le nord de l’Europe. Ils sont composés respectivement de 25 et de 158 stations de recharge. Plus près de chez nous, hier, on apprenait également que Renault s’associait au projet WE-EV lancé par ENGIE en Belgique pour créer un réseau de bornes de recharge pour les conducteurs professionnels.


Publicité

Partager