RG Nathalie : la sportive dopée au méthanol

RG Nathalie : la sportive dopée au méthanol

Ex-ingénieur d’Audi Sport, Roland Gumpert collabore maintenant avec la société chinoise Aiways pour développer une super-sportive « propre » : la RG Nathalie. Un engin qui s’autoalimente en électricité à partir d’une pile à combustible fonctionnant au méthanol.

Père de la supercar Gumpert Apollo équipée d’un V8 suralimenté d’origine Audi, Roland Gumpert travaille dorénavant avec la jeune société chinoise Aiways au développement d’une supercar « propre » : la RG Nathalie. Sevrée du sans-plomb, cette sportive électrique dispose de quatre moteurs électriques développant chacun 150 kW (204 ch). De quoi afficher des performances plutôt alléchantes puisque cette biplace élaborée sur base d’un châssis en carbone peut atteindre les 100 km/h en seulement 2,5 s et rouler à plus de 300 km/h.

1.200 km d’autonomie !

Pour alimenter ces moteurs électriques, on retrouve une batterie embarquée capable de stocker 70 kWh. Batterie qui est, elle-même, alimentée en électricité via une pile à combustible, d’une puissance de 5 kW, fonctionnant au méthanol. Un carburant plus simple à stocker et distribuer que l’hydrogène. Avec un plein de méthanol, la RG Nathalie peut couvrir 850 km en conduite normale, voire même 1.200 km en conduite « éco ». Pour les (riches) potentiels clients intéressés, la RG Nathalie devrait être produite en (petite) série dès l’année prochaine.


Publicité

Partager