Seat Arona : supplément de gaz !

Seat Arona : supplément de gaz !

À son tour, le SUV compact de Seat se convertit au gaz naturel. S’il converse le même moteur que sa sœur Ibiza TGI, le SUV Arona embarque néanmoins un peu plus de gaz dans ses réservoirs pour étendre son rayon d’action en CNG.

 

Seat continue son offensive CNG. Dans sa gamme, on comptait en effet déjà trois modèles acceptant de « carburer » au gaz naturel (Mii, Ibiza et Leon). C’est maintenant au tour du quatrième larron, le SUV compact Arona, de se présenter officiellement au Mondial de l’Automobile de Paris. Sans surprise, sous le capot de cette version TGI de l’Arona, on retrouve le même trois cylindres 1.0l de 90 ch que celui aperçu dernièrement sous le capot de l’Ibiza TGI. On notera néanmoins que le SUV Arona le couple à une boîte manuelle à 6 rapports contre 5 rapports pour l’Ibiza TGI.

14,3 kg

Autre petite différence technique : les trois réservoirs installés sous le plancher de la Seat Arona TGI lui permettent d’embarquer 14,3 kg de gaz naturel contre 13 kg pour l’Ibiza TGI. Seat annonce dès lors une autonomie en mode CNG atteignant ici 400 km. Revers de la médaille : l’Arona TGI doit alors se contenter d’embarquer un réservoir d’essence plus petit que celui de l’Ibiza. Seat ne précise pas encore sa capacité exacte mais annonce néanmoins que le réservoir d’essence de l’Arona TGI autorise un rayon d’action supplémentaire de 160 km. On se doute donc qu’il ne s’agit plus du réservoir de 40l embarqué sur l’Ibiza TGI ! Côté pratique, notons enfin que le volume de coffre de l’Arona diminue sensiblement dans cette version fonctionnant au CNG. Puisqu’il passe de 400 l sur une Arona « normale » à 282 l sur une Arona TGI.


Publicité

Partager

Poster un commentaire