Toyota contraint à un nouveau rappel massif de ses hybrides

Toyota contraint à un nouveau rappel massif de ses hybrides

Pas de chance pour Toyota : en pleine promotion de sa technologie hybride à Paris, le géant japonais doit lancer une vaste campagne de rappel de ses Prius et Auris hybrides. Près de 2,5 millions de véhicules sont concernés dont un peu plus de 13.000 en Belgique.

 

Un mois après une vaste campagne de rappel ciblant 1,026 million de Prius, Prius plug-in et C-HR fabriquées entre juin 2015 et mai 2018, Toyota est à nouveau contraint de rappeler de nombreux véhicules hybrides dans ses concessions. Cette fois, 2,43 millions de voitures sont concernées ! D’après les informations publiées par le géant japonais, ce sont les Prius et Auris hybrides fabriquées entre octobre 2008 et novembre 2014 qui devront repasser en concession. La majorité des véhicules rappelés se situe au Japon (1,25 millions) mais on en dénombre également 290.000 en Europe, dont un peu plus de 13.000 exemplaires en Belgique d’après l’agence de presse Belga.

Arrêt du système

Cette fois, il n’est pas question d’un risque d’incendie comme lors du précédent rappel. Le géant japonais précise que ce rappel fait suite à risque de « calage intempestif » du système hybride en cas de défaillance. Normalement, en cas de problème, le véhicule doit en effet se mettre en mode sécurité et prévenir, via un témoin lumineux, le conducteur du dysfonctionnement. Ce mode sécurité doit permettre au conducteur de ralentir et de se garer en sécurité. Or, selon Toyota, dans de rares cas, le système hybride pourrait cesser totalement de fonctionner plutôt que de se mettre en sécurité. Ce qui augmenterait le risque d’accident. Les propriétaires concernés par ce rappel seront avertis personnellement.


Publicité

Partager