Toyota prêt à multiplier sa production de véhicules à hydrogène… par 10 !

Toyota prêt à multiplier sa production de véhicules à hydrogène… par 10 !

Toyota a écoulé 3.000 Miraï en 2017. Mais le géant japonais annonce maintenant son objectif d’écouler… 30.000 véhicules à hydrogène par an à partir de 2020!

Lancée dans le courant de l’année 2014, la « voiture du futur » de Toyota (Miraï signifie futur en japonais) est progressivement montée en puissance avec 700 ventes en 2015 ; 2.000 en 2016 et 3.000 en 2017. Certes, cela semble toujours dérisoire au vu des quelques… 10 millions de voiture que Toyota écoule sur la planète tous les ans ! Mais cela ne décourage pas le géant japonais qui entend maintenant considérablement monter en puissance du côté de la propulsion à hydrogène. Son objectif affiché est de dépasser les 30.0000 ventes/an dès 2020.

Nouveaux sites

Pour augmenter sa production de piles à combustible, installée actuellement dans l’un des bâtiments du complexe de Honsha à Toyota City, Toyota la déménagera dans un bâtiment high-tech de huit niveaux nouvellement construit sur le même site. Quant à la production de réservoirs d’hydrogène à haute pression, elle s’effectuera sur une nouvelle ligne spécifique, dans le bâtiment n°3 du site de production de Shimoyama, à Miyoshi City. Jusqu’à présent, ces réservoirs réalisés en fibre de carbone n’étaient assemblés qu’en petite série à Honsha.

Un tiers pour le Japon

Notons que sur ces 30.000 voitures à hydrogène que Toyota entend livrer à partir de 2020, au moins 10.000 unités sont destinées rien qu’au marché japonais. Le pays a, en effet, décidé de se lancer dans une démonstration technologique pour les Jeux Olympiques de Tokyo programmés pour 2020 en multipliant les pompes à hydrogène sur son sol ainsi que la flotte de véhicules (notamment aussi des bus) équipés de pile à combustible.


Publicité

Partager